CPGE PTSI-PT

Présentation

La France a besoin d'environ 40 000 ingénieurs par an et nous n'en formons que 35 000 environ. Cette formation est donc une valeur sure et un investissement garanti pour l'avenir d'un jeune qui choisirait cette formation.
Devenir ingénieur dans le domaine industriel nécessitent des qualités essentielles telles que rigueur, curiosité, esprit critique. Il faut aussi être un bon communicant et avoir une bonne capacité d'innovation.

Le métier d'ingénieur est très varié si bien qu'il est difficile d'en décrire les fonctions spécifiques car elles dépendent largement du secteur d'activités de l'entreprise qui l'emploie (aéronautique, automobile, télécommunications, aérospatile, chimie, mécanique, robotique, électronique, informatique etc.).
Le métier dépend aussi de la position de l'ingénieur dans un processus de fabrication (Conception, production, qualité, managment etc.).

Les salaires d'embauche moyens (chiffres 2016) varient entre 33 000 et 40 000 € annuel. Ils dépendent de la réputation des écoles d'ingénieurs et de l'aptitude d'un ingénieur à bien "se vendre" au moment de son embauche. Les entretiens sont donc primordiaux, il est impératif de bien s'y préparer.

 

Les CPGE Scientifiques

Ce sont des formations structurantes qui apprennent aux étudiants à travailler efficacement. Elles permeettent d'amener les étudiant à un haut niveau scientifique et technique pour passer les concours d'entrée dans les écoles d'ingénieurs.

Même si la CPGE nécessite un gros travail sur deux années, elle n'est pas insurmontable et elle constitue un investissement sûr pour l'avenir des jeunes.

En dehors de la prépa « bio » BCPST (Biologie, chimie, physique et sciences de la Terre), il existe trois premières années de CPGE Scientifiques :

  • MPSI : dominante Mathématiques, physique – chimie, sciences industrielles
  • PCSI : dominante Physique – chimie, sciences industrielles,
  • PTSI : dominante Physique, technologie, sciences industrielles.

En fonction des écoles visées et des matières de prédilection de chacun, les trois choix sont possibles. Les volumes horaires et les programmes de Mathématiques, Physique-Chimie et Sciences Industrielles varient en fonction des dominantes :

Les banques de concours

Les trois premières années conduisent à 4 possibilités de 2ème années :

  • MP : Mathématiques – physique,
  • PC : Physique – chimie,
  • PT : physique – technologie,
  • PSI : physique – sciences industrielles

La quatrième étant accessible à partir de n'importe laquelle des trois premières années (MPSI, PCSI, PTSI) :

Les banques de concours sont des regroupements d’épreuves auxquelles les écoles d’ingénieurs vont affecter des coefficients différents en fonction des candidats qu’elles recherchent et de leurs spécificités. Ceci leur permet de sélectionner les candidats en fonction des points forts qu’elles recherchent. Un étudiant peut donc choisir ses écoles en fonction de ses aspirations et de ses disciplines de prédilection.

Il y a, pour chaque banque de concours, une centaine d’écoles d’ingénieurs accessibles mais il ne faut pas s’inscrire à toutes, il faut en choisir quelques-unes judicieusement.

D’une façon générale, chaque école alloue un nombre de places dans chaque banque de concours. Ce nombre peut varier de façon importante selon les critères que les écoles se sont fixées pour recruter.

Il est donc possible d’intégrer une même école à partir de banques de concours différentes mais avec bien sûr plus ou moins de chance de réussir en fonction du nombre de places affectées dans la banque choisie.

Exemple (à titre indicatif) d'une répartition des places d'écoles (chiffres non réalistes) :

Par conséquent, il est très important de bien choisir correctement sa filière puisque c’est elle qui conditionnera la banque de concours accessible en deuxième année.