Option B : Electronique et Communication

Il est possible de préparer ce BTS par apprentissage.

Les secteurs de l'informatique et de l'électronique ont considérablement évolués ces dernières années. Ainsi, la frontière entre les deux domaines est parfois floue dans la mesure où les métiers associés rattachent des compétences aussi bien liées au développement de logiciels qu'au développement de cartes électroniques destinées au secteur industriel, aux biens de consommation « grand public ».

Le technicien supérieur en systèmes numériques travaille sur le développement d'objets interconnectés pour faciliter l'accès aux services des usagers (courses, surveillance, alertes), optimiser les consommations énergétiques et faciliter l'accès aux transports.

L’innovation électronique, fait émerger de nouveaux marchés dans trois domaines clés : la santé, la sécurité et l'environnement. Compte tenu de la diffusion très large du numérique, on retrouve des compétences électroniques chez de nombreux acteurs au sein de la filière : installateurs, équipementiers, sous-traitants, fabricants de composants. Dans ces entreprises, les savoir-faire électroniques sont essentiellement présents dans les fonctions de conception, d'industrialisation, de test, de production et de maintenance/réparation.

L'option B  électronique et communications (EC) permet de se focaliser sur la commande rapprochée, l'usage des composants complexes, la pré-industrialisation des dispositifs électroniques, leur maintenance et la mobilisation des moyens de télécommunication dans les couches de bas niveau.

 Les volumes horaires d'enseignement

Epreuves à l'examen

Plusieurs épreuves se déroulent en contrôle en cours de formation (Maths et intervention sur système). Le projet de deuxième année prend une part importante de l'évaluation finale :